Les titres des œuvres d’Astor Piazzolla.

Les titres des oeuvres d’Astor Piazzolla ont-ils une explication ? Question très pertinente qui m’a été posée sur ce blog.

Pour y répondre, il ne faut pas oublier qu’Astor Piazzolla, certes bandonéoniste exceptionnel et musicien hors pair, était un intellectuel qui avait une très forte formation classique (au sens de musique classique). Ceci a eu des conséquences considérables sur la nature de son œuvre et corrélativement sur les titres de ses oeuvres, même si cela n’apparaît pas de prime abord.

Piazzolla en outre composait lui-même. Sa musique était beaucoup plus axée sur les impressions, les sentiments que sur les descriptions simples et faciles. Cela se retrouve même dans la structure musicale de ses oeuvres où la mélodie est souvent diffractée, voire cachée. Dès lors, il a écarté la simplicité d’une musique qui serait uniquement descriptive au profit d’un discours musical dans lequel le symbolisme a une part très importante, mais complexe (c’est ce qui explique en grande partie le côté non-dansable de sa musique).

Pour Adiós Noniño, le titre est très parlant et il l’a expliqué (il a même utilisé l’expression « requiem »). Il fait partie de la catégorie descriptive doublée évidemment d’une très forte charge affective et émotionnelle.

Mais d’autres titres ont une explication qu’il convient de rechercher dans l’intellectualisme de Piazzolla et plus particulièrement autour des grandes questions soulevées par les grands penseurs depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, c’est-à-dire le temps (le passé enfoui, l’oubli, les cycles), l’existence (éphémère) et la mort qui sont prégnantes dans toute son œuvre. Dès lors, certains grands titres de Piazzolla prennent toute leur signification si on les place dans la globalité de sa pensée et de ces questions :

Milonga del Angel suit  Muerte del Angel.
Oblivion marque l’oubli et le temps qui fuit.
Suite Troileana est un hommage à Troilo l’année qui suit sa mort (l’affection et l’admiration sont majeures).
Libertango  contracte « liberté » et « tango » et peut s’analyser par sa volonté de s’émanciper en passant du tango classique au tango nuevo (nuevo mais pas dans l’acception européenne qu’il a acquis par la suite).
Five Tango Sensations en dit long sur la musique non descriptive de Piazzolla et l’univers psychologique des cinq morceaux (anxiété, etc.). Quant à la formation musicale  « Kronos Quartet », on retrouve la notion du temps qui est flagrante.
Les Saisons avec leur cycle qui se termine par l’hiver. Mais là, il est évident que Piazzolla qui était un grand connaisseur de Jean-Sébastien Bach (c’était son musicien préféré) connaissait aussi très bien Vivaldi, le compositeur des célèbres Quatre Saisons (massacrés par les répondeurs téléphoniques) (voir note 1). Or Vivaldi avait placé ces quatre oeuvres au début du recueil intitulé La confrontation entre l’harmonie et l’invention. Harmonie et invention sont très exactement deux traits majeurs de la musique de Piazzolla. En outre, Vivaldi avait écrit un texte accompagnant ses Quatre Saisons qui était étroitement corrélé à sa musique. On constate dans le texte consacré à l’hiver un trait majeur de la musique de Piazzolla. En effet, quand Vivaldi écrit « Ainsi est l’hiver, mais, tel qu’il est, il apporte ses joies », on retrouve la tristesse et la mélancolie de la musique de Piazzolla et une lueur d’espoir toujours présente (phénomène que l’on retrouve aussi dans les grandes oeuvres de musique sacrée de Mozart).

1

On peut donc constater qu’il existe une logique dans les titres de la musique d’Astor Piazzolla, mais elle est parfois cachée. En outre, avoir fait appel à Borges et Ferrer a bien évidemment renforcé l’univers symbolique, où les métaphores subtiles et fines donnent à sa musique ce côté si particulier.

Pour compléter : « L’écoute active de la musique ».

_________

NOTE

1) Les Saisons de Vivaldi et de Piazzolla sont de plus en plus jouées au cours d’un même concert, voire combinées, ainsi que le fait Richard Galliano.

Quant au grand violoniste Gidon Kremer, il les a souvent jouées et enregistrées.

11
12

Publicités

A vous d'écrire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 271 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :