Les « coucous » du tango

Depuis le 17 décembre 2013, mon blog Tango Sacha fait l’objet d’une protection juridique la plus large afin de pouvoir assigner en justice les personnes physiques ou morales (donc toute association) qui ne le respectent pas sur le fondement des constats d’huissier effectués.

Il faut en rechercher la raison dans le fait que certaines entités appartenant au monde du tango argentin se permettent de purement et simplement recopier des articles, parfois même en intégralité (y compris mes notes de bas de page) sans avoir sollicité de ma part la moindre autorisation et sans même faire le moindre lien renvoyant à mon blog. Bref, elles se font passer pour l’auteur des articles.

À ce niveau petit et minable, on n’est même plus dans le domaine du respect du droit mais dans le simple savoir-vivre et de la plus élémentaire honnêteté intellectuelle, valeurs qui leur semblent complètement étrangères.

C’est d’autant plus choquant que ce blog entièrement gratuit et sans aucun appel aux dons, libéralités, etc., est parfois utilisé par des entités qui directement ou indirectement sont, elles, payantes.

Au-delà de cet aspect, mon blog contient souvent des analyses liées à des réflexions personnelles, des anecdotes que j’ai vécues, des résultats de recherches qui peuvent être longues (par exemple les articles sur Piazzolla, les passages sur Nat King Cole, les studios de Saint-Maurice, etc.).

Dès lors quel  peut être l’intérêt pour une personne physique ou morale de ne pas faire oeuvre d’originalité ou d’esprit créatif ce qui est pourtant à la portée de chacun, pour se borner à « pomper » dans sa totalité un article et le reproduire intégralement ?

Il me semble que le tango argentin qui appartient au domaine de l’art avec tout ce que cela implique en matière de création et de réflexion mérite mieux que ces « coucous » fainéants et sans scrupules qui semblent à défaut de savoir construire, uniquement voler.

Publicités

Previous Older Entries

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 278 autres abonnés