Les démonstrations de tango et leurs limites.

Des nombreuses vidéos consacrées aux démonstrations de tango argentin fleurissent sur Internet, principalement sur Youtube, et le blog de Milonga Ophelia en contient d’ailleurs un certain nombre pour illustrer des articles.

Au-delà du plaisir des yeux car elles sont souvent de grande qualité et les musiques excellentes, il n’est pas interdit de penser qu’il faut relativiser leur intérêt comme pour les désacraliser – et ce pour plusieurs raisons.

1) Le couple qui fait la démonstration a toute la piste pour évoluer et il s’ensuit plusieurs conséquences.

D’abord, la question de la gestion de l’espace et des autres couples ne se pose plus. On peut ainsi voir très souvent des couples qui évoluent en long, en large et en diagonale, voire pour certains d’entre eux qui dansent sur quelques mètres dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ensuite, l’amplitude des pas, figures et mouvements peuvent sans problème être très amples voire démesurés puisque l’absence d’autres couples le permet et que l’espace est immense.

2) La musique est choisie par le couple qui fait la démonstration. Il danse donc sur un morceau qu’il connaît parfaitement. Il est manifeste que cela permet de préparer dans les moindres détails, sinon une chorégraphie, du moins un cadre très élaboré où l’improvisation, pourtant l’essence-même du tango, est absente.

Certaines vidéos sont d’ailleurs éloquentes à ce sujet. Tel couple de danseurs, sur le même tango dansé dans plusieurs villes européennes et/ou asiatiques à quelques semaines ou mois d’intervalle, fait exactement les mêmes pas, figures et mouvements du début de la fin.

Le risque est grand pour certains danseurs de tango argentin qui fréquentent les milongas de vouloir reproduire le style de danse qu’ils ont vu au cours de ces démonstrations. Cependant, ils n’en auront ni la technique ni le talent, mais surtout ils seront entravés par un espace divisé par 10 ou 20 et la question de l’évolution au contact de nombreux couples se posera obligatoirement.

***

Vu que ces vidéos ont une limite artistique, il serait intéressant qu’il existe des démonstrations d’une nouvelle génération selon trois modalités.

La première démonstration consisterait à voir l’évolution d’un couple de danseurs parmi les participants des milongas fréquentées par tout le monde. On pourrait ainsi apprécier la façon dont il s’intègre sur la piste et gère l’espace. Il m’est arrivé de le voir mais rarement. En revanche, certaines vidéos des années 1980 – 1990 montrent des couples de danseurs célèbres qui dansent parmi les autres participants et elles me semblent plus intéressantes que les démonstrations individuelles.

La deuxième démonstration consisterait à voir un danseur ou une danseuse émérite et célèbre danser avec un amateur d’un très bon niveau. Cela présenterait l’avantage d’être une totale improvisation.

On peut objecter que ce ne sont plus des démonstrations au sens où on l’entend traditionnellement.
Alors il y aurait une troisième démonstration envisageable qui consisterait à voir danser le couple professionnel sur une musique évidemment dansable mais choisie au hasard par le DJ de la soirée qu’il découvrirait une fois sur la piste donc dans les conditions réelles de la milonga.

***

La question plus générale des démonstrations au cours d’une milonga se pose.

Je ne suis pas certain qu’elles présentent plus d’avantages que d’inconvénients pour les participants qui fréquentent les lieux de danse.

À titre personnel et sans vouloir offenser qui que ce soit, ces démonstrations m’ont très rarement apporté quelque chose et m’ont parfois profondément ennuyé.
Regarder un couple de l’assistance qui danse très bien me procure un plaisir plus grand qu’une démonstration d’un couple isolé même si la technique est supérieure, etc.

La démonstration surtout si elle est longue (du genre un tango, une valse, une milonga) « casse » la ligne et l’ambiance de la milonga sans compter que cela se traduit par des paroles pour présenter le couple qui ne s’inscrivent pas dans l’univers musical (à mon avis, moins on fait d’annonces orales dans une milonga mieux c’est). Cette vingtaine de minutes voire plus est autant de temps pendant lequel la piste est fermée pour les participants à la soirée qui viennent pour danser et qui ont payé leur entrée.

Par ailleurs, j’ai souvent remarqué que la milonga se poursuit très difficilement après une démonstration comme si le climat et l’ambiance construits par tous les couples avant la démonstration était brisé.

Il est vrai qu’une démonstration constitue un moyen pour un couple de danseurs de se faire connaître.

Mais la démonstration à but intéressé qui s’apparente à de la publicité est catastrophique pour l’organisateur de la milonga. C’est le cas après la démonstration quand une annonce est faite concernant les cours donnés par le couple, le lieu, les jours et les heures…

Parfois la démonstration peut s’avérer pénible notamment quand elle est faite par un couple qui n’a rien d’extraordinaire et que parmi les spectateurs figurent deux ou trois couples qui dansent largement aussi bien.

C’est la raison pour laquelle les démonstrations devraient être utilisées avec la plus grande parcimonie et limitées à des danseurs vraiment exceptionnels de passage dans une ville, et dans tous les cas être annoncées avant la milonga où à l’entrée, de façon à ce que les personnes puissent se déterminer en toute connaissance de cause.

utlign8

Publicités

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 278 autres abonnés